To Blog Or Not To Blog?
Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
Clochette
Accident... Atelier d'écriture Bobos... C'est la fin... Ces Films... Ces Mots... Ces Questions... Diet... Down... First Steps... Insomnies... Le Feu Les Rêves... Lexique... Mon C.V. Psy... Quid... Se Souvenir...

To Blog Or Not To Blog?

RECHERCHE :




Géographie des Flâneurs:





SESSION :

Ouvrir une session :
Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !
Nom d'utilisateur
Mot de passe


Pendant ce temps là,
Sur "mon" île:

The WeatherPixie

Je Papillonne Vers:

Flow
Poup
TaloU
Miss C.
Héléna
Raphaël
L'Infime...
Voluptua
Miss Kittin
Snowcat
Des Anges
SnowFlakes
Mes Moires
Couleur et Peau
C'est bon pour ton poil!

Mon Livre d'Argent
(car le silence est d'or...)


l'Ajournie


Quelques minutes pour Eux


Tous à vos armes


Lost Fish


Pour en finir avec la Peine de Mort

Les Archives de la Margotte


"We Were..."



Version XML

Listed on Blogwise

On Y Cause:
Du mièvre une fois l'an......... et il y en aura pour tout le monde!!! (6)
6 (Interdit aux moins de 10 ans) (20)
Je RECHERCHE ... et VOUS pouvez peut-être m'aider... Claddagh (13)
Le battement d'aile... et le torchon brûle. (10)
Pourtant ça commençait bien... (8)
Ce soir... (8)
MissChococat (8)
Petit Départ... (7)
Raf, tu écoutes? (7)
Ah bon, il a ceux qui et ceux qui ne peuvent pas??? (7)

AILLEURS :
castor : Alcool et téléphone (2)
castor : Pour résoudre les problèmes de la police (0)
castor : Message de l'association des secrétaires médicales (0)
castor : une petite blague de geek? (0)
castor : Convention obsèques, avec trois tonnes de TNT (0)
castor : L'attaque de la tour Blanche (1)
castor : La quatrième pour la belote (2)
castor : Paul-Émile Victor en peau de lapin (0)
castor : Mal levé, ce matin (0)
castor : Oh la vache! (0)

Cette année-là. (2)


Et le souffle du silence,
que la voix n'émeut pas,
pacte du vide des sons,
chambre sans lit, sans
ombre qui se fuit, rêvant,
trompant les mystères des tons,
est le reflet d'une eau sans éclat,
interminable et fade errance.
Mais le plus sombre est ce que tu penses,
à travers tes amours las(ses)
et toutes tes déceptions,
je reste, idiote, à t'attendre,
à essayer de te surprendre
dans le fracas et l'illusion
d'un amour déchu et la
lame froide d'un corps choisit
d'un regard qui te détruit
et ton esprit qui tant rêva
se retrouve entre la raison
et un soupçon de folie,
petit soupçon d'envie,
destruction de cette vie.

24/25 Décembre 1989.

Ecrit par Margotte, le Samedi 20 Septembre 2003, 00:22 dans la rubrique "Ces Mots...".
Repondre a cet article