To Blog Or Not To Blog?
Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
Clochette
Accident... Atelier d'écriture Bobos... C'est la fin... Ces Films... Ces Mots... Ces Questions... Diet... Down... First Steps... Insomnies... Le Feu Les Rêves... Lexique... Mon C.V. Psy... Quid... Se Souvenir...

To Blog Or Not To Blog?

RECHERCHE :




Géographie des Flâneurs:





SESSION :

Ouvrir une session :
Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !
Nom d'utilisateur
Mot de passe


Pendant ce temps là,
Sur "mon" île:

The WeatherPixie

Je Papillonne Vers:

Flow
Poup
TaloU
Miss C.
Héléna
Raphaël
L'Infime...
Voluptua
Miss Kittin
Snowcat
Des Anges
SnowFlakes
Mes Moires
Couleur et Peau
C'est bon pour ton poil!

Mon Livre d'Argent
(car le silence est d'or...)


l'Ajournie


Quelques minutes pour Eux


Tous à vos armes


Lost Fish


Pour en finir avec la Peine de Mort

Les Archives de la Margotte


"We Were..."



Version XML

Listed on Blogwise

On Y Cause:
Du mièvre une fois l'an......... et il y en aura pour tout le monde!!! (6)
6 (Interdit aux moins de 10 ans) (20)
Je RECHERCHE ... et VOUS pouvez peut-être m'aider... Claddagh (13)
Le battement d'aile... et le torchon brûle. (10)
Pourtant ça commençait bien... (8)
Ce soir... (8)
MissChococat (8)
Petit Départ... (7)
Raf, tu écoutes? (7)
Ah bon, il a ceux qui et ceux qui ne peuvent pas??? (7)

AILLEURS :
castor : Alcool et téléphone (2)
castor : Pour résoudre les problèmes de la police (0)
castor : Message de l'association des secrétaires médicales (0)
castor : une petite blague de geek? (0)
castor : Convention obsèques, avec trois tonnes de TNT (0)
castor : L'attaque de la tour Blanche (1)
castor : La quatrième pour la belote (2)
castor : Paul-Émile Victor en peau de lapin (0)
castor : Mal levé, ce matin (0)
castor : Oh la vache! (0)

Raf, tu écoutes?


Naioq d'Etyl en boucle et en boucle et encore..... comme saoule... lourde de ces mots qui ressemblent à ceux que je détiens... ils sont loin ces mots, je les croyais éteints... je le croyais mort.... ça meurt jamais un espoir... même s'il est vain, il n'est vain que pour les yeux des autres, pas pour les miens... il remplit mon antre de ces mots distillés il y a si longtemps... trop de temps que je garde cette lourdeur, que je me roule dans ce fatras de lettres douloureuses. Lâcher tout ça, éventrer le renflement, il faut que ça sorte, vite vite avant que je ne succombe... vite vite venez à moi les dieux, venez à moi les racines, les ressources divines... n'importe quoi..................................................................
"pauvre idiote"
Moi aussi je croyais avoir fait assez, ça ne l'est donc jamais.
Des lumières dans l'immeuble d'en face, des gens qui se lèvent et moi qui crève......................


Je ne veux plus vieillir.

Ecrit par Margotte, le Samedi 16 Juillet 2005, 04:47 dans la rubrique "C'est la fin...".
Repondre a cet article



Commentaires:

rafgo ahead
Ecrit par raf le Mardi 19 Juillet 2005, 19:41

How can i go forward when i don't know wich way i'm facing... JL

Les vieilles blessures, c'est la merde les vieilles blessures; point virgule besoin de littérature... y a qu'à pleurer et espérer, y a qu'à.
C'est là pour te rappeler que tu peux passer ta vie à ne pas la vivre, à confectionner des chemins qui ne sont plus carrossables, c'est les holzweg qu'on prend pourtant parce qu'on les connaît bien et que, malgré la souffrance, ils sont rassurants, ils te disent que tu as vécu des choses intenses.
Alors on s'y réfugie parce qu'autour tout est gris, et on se lance dans l'émotion retrouvée et on s'y meurt.
Mais dehors, tout comme avant, et devant toi, il reste tout comme avant de les vivre, de nouvelles pistes...
Armée de toute cette humanité qui grandit (et de son dégoût aussi parfois), et bien... dansez maintenant.

Repondre a ce commentaire

rafohmaflo
Ecrit par raf le Mardi 19 Juillet 2005, 20:00

C'est la fatigue... sommeil diurne insatiable, des sons des sons des émotions
relis de la poésie, c'est bon et ça ouvre les volets.
Tout petit, dans sons lit, attendant la fin de la sieste...
Je pense à toi chat, je relis, je réécoute, je revois, je ressens... et c'est bon, et ça je ne jette pas, et si je jette, alors ce sera mes comportements de petit égoïste sourd.
Quelle belle histoire watoo watesque. Hop j'agite mes petites ailes et nous voilà !

"Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par delà le soleil, par delà les éthers,
Par delà les confins des sphères étoilées,

Mon esprit, tu te meus avec agilité,
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,
Tu sillonnes gaiement l'immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté.

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides;
Va te purifier dans l'air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins;

Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
- Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes!" C.B.

Repondre a ce commentaire

rafPour toi ma toute belle ...de Charles...
Ecrit par raf le Mardi 19 Juillet 2005, 20:04

Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme
O Beauté? ton regard, infernal et divin,
Verse confusément le bienfait et le crime,
Et l'on peut pour cela te comparer au vin.

Tu contiens dans ton œil le couchant et l'aurore;
Tu répands des parfums comme un soir orageux;
Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.

Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres?
Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien;
Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.

Tu marches sur des morts, Beauté, dont tu te moques;
De tes bijoux l'Horreur n'est pas le moins charmant,
Et le Meurtre, parmi tes plus chères breloques,
Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.

L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
Crépite, flambe et dit: Bénissons ce flambeau!
L'amoureux pantelant incliné sur sa belle
A l'air d'un moribond caressant son tombeau.

Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,
O Beauté! monstre énorme, effrayant, ingénu!
Si ton œil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte
D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu?

De Satan ou de Dieu, qu'importe? Ange ou Sirène,
Qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours,
Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine! -
L'univers moins hideux et les instants moins lourds?

Repondre a ce commentaire

Vendredi
Ecrit par Vendredi le Mercredi 20 Juillet 2005, 19:34

Un sourire et un signe
Pour te dire, Raf, que je t'ai lu
Et que j'approuve
Comme Sandy...

Bonne soirée à vous trois, Margotte, Raf et Sandy ! :)

Repondre a ce commentaire

SandyRe: go ahead
Ecrit par Sandy le Mercredi 20 Juillet 2005, 06:42

Tu as tout compris de la vie Raf...
Bonne chance Margotte...Raf est la sagesse meme et ce supplement d'ame qui t'apportent, je l'espere, les vraies reponses a tes (vraies ou fausses) questions...

Repondre a ce commentaire

SandyRe: Re: go ahead
Ecrit par Sandy le Jeudi 21 Juillet 2005, 08:23

Merci Vendredi, je te retourne l'approbation car un sourire fait beaucoup !
;*)

Repondre a ce commentaire

rafRe: Re: Re: go ahead
Ecrit par raf le Mardi 18 Octobre 2005, 05:09

j'aime ton vrai-faux sourire

Repondre a ce commentaire